Ă®lot Z : construction d’une crèche et de 101 logements

  • CatĂ©gorie : Renouvellement urbain
  • Type de mission : Conception – Economie
  • Nombre de logements : 101
  • SDP : 7244 m2
  • Montant des travaux : 5,8 M€
  • Livraison : 2020
  • Localisation : Vaux-en-velin (69)
  • MaĂ®tre d’ouvrage : ALLIADE HABITAT

Une forme urbaine en îlot ouvert

L’ilot « Z » explore la forme urbaine en Ă®lot ouvert et permĂ©able qui favorise les transparences visuelles et rompt la monotonie d’un front bâti classique.

La volumĂ©trie orientĂ©e dans un mouvement dynamique de ce projet de 101 logements de la ZAC de l’hĂ´tel de ville est constituĂ©e de quatre bâtiments, dont trois (« A », « B » et « C ») avec des angles très marquĂ©s, traitĂ©s de la mĂŞme manière avec une vĂŞture caractĂ©ristique pour donner Ă  l’Ă®lot une unitĂ© visuelle.

Les trois bâtiments, situĂ©s sur deux artères importantes (avenues PERI et ALLENDE), sont rythmĂ©s par le traitement singulier de ces angles avec une vĂŞture en matĂ©riau composite couleur cuivre qui renforcent l’unitĂ© de l’ensemble et lui donne une identitĂ© particulière.

Ces trois bâtiments gèrent Ă©galement les contraintes acoustiques (carrefour) et la transition entre espace public et le cĹ“ur de l’îlot. L’amĂ©nagement des cĂ©sures en creux ou en biais permet en mĂŞme temps une grande variĂ©tĂ© du front bâti.

La crèche est enveloppée d’un « rideau » de tasseaux métalliques (plus résistant que des tasseaux bois, tout en conférant le même aspect visuel) qui soulignent la particularité de l’institution et offrent un écrin chaleureux pour ses jeunes occupants.

Le bâtiment « D » (R+3), plus bas, est organisé en retrait, comme une grande villa, avec des très grands balcons débordants, qui soulignent sa particularité au sein de la composition.

L’emplacement des locaux deux roues a Ă©tĂ© organisĂ©s dans les creux des angles en RDC. Cette « mise en scène » dĂ©libĂ©rĂ©ment des dĂ©placements doux dans un espace transparent, accueillant et sĂ©curisĂ© facilite et incite Ă  l’utilisation de ces espaces.

Un soin particulier a été apporté au dessin des balcons avec des garde-corps en béton, qui abordent un motif végétal en creux – interprétation contemporaine des « rusticages » (faux bois et motifs végétaux en béton armés employé dans des jardin d’agrément à la fin du XIXème siècle).